Urbanisme et Environnement

Fil des billets

23/05/2013

PLU du Vésinet : l'enquête publique est suspendue

L'enquête publique sur le projet de PLU préparé par la précédente municipalité, qui s'était ouverte le 13 mai 2013, a été suspendue par Didier Jonemann le nouveau maire.
L'objectif de cette suspension est de permettre à la nouvelle équipe d'apporter les modifications souhaitables au projet de PLU, après une concertation approfondie avec toutes les parties prenantes et en particulier les associations dont AEB.
L'enquête publique reprendra dès que le nouveau projet de PLU sera disponible.

PLU de Croissy : densification rue de l'Ecluse et Chemin de Ronde

Croissy sur Seine est en train d'élaborer son PLU. Le projet de PLU est actuellement en enquête publique jusqu'au 13/06/2013. Vous pouvez consulter le projet de PLU à la mairie de Croissy sur Seine. Vous pouvez également faire part de vos remarques au commissaire enquêteur qui tiendra 5 permanences (date et heure sur le site de la ville de Croissy).

Deux projets de densification de l'habitat concernent plus directement les adhérents d'AEB.

1) Projet rue de l'Ecluse/rue des Gabillons

PLU mai 2013 rue Ecluse

Une zone au carrefour de ces deux rues a été identifiée dans le PLU. Les règles fixées permettraient la construction d'immeubles faisant face à l'Ecoquartier, pouvant aller jusqu'à 11900 m2 de plancher (chiffre de la mairie de Croissy). Soit une estimation de 149 logements de 80 m2 à la place des 27 maisons individuelles. Une asociation s'est créée à Croissy pour étudier ce projet et demander à la mairie de le changer fortement : l'APHOC (Association pour l'Habitat de l'Ouet de Croissy). Des réunions de travail avec la municipalité sont actuellement en cours. Espérons qu'il en sortira des modifications qui permettront de bien contrôler la densification et d'éviter une circulation additionnelle, alors qu'on sait déjà que les voies seront saturées avec l'Ecoquartier. Pour plus d'information contacter Mr Lanctuit (06 30 24 01 75)

2) Projet Chemin de Ronde
PLU mai 2013 Ronde De part et d'autre de l'Allée des Machines, trois terrains sont programmés pour recevoir des ensembles de logements : personnes agées, jeunes actifs ou personnes fragilisées. Ces terrains sont d'une superficie importante :25 400 m2, il est possible d'y construire des immeubles en R+3 de 16 m de hauteur. La surface de plancher créée pourrait monter à 28 900m2 (chiffre de la mairie de Croissy), soit potentiellement 400 ou 500 logements. C'est une réalisation d'une ampleur considérable. Elle va créer des problèmes de circulation qui doivent être anticipés.

Exemple d'implantation avec une dizaine d'immeubles et 17 000 m2 de palncher :

PLU mai 2013 Ronde Exemple

27/01/2013

Le PLU du Vésinet, très contesté, a été adopté le 24 janvier

200 manifestants se sont regroupés le 24 janvier à 19h30 dans la cour de la mairie pour montrer leur opposition au projet de PLU proposé par la municipalité du Vésinet.
Rappelons que ce projet propose une densification trop forte que les principales associations du Vésinet, dont AEB, rejettent.

Le conseil municipal qui s'est tenu à partir de 20h a été extrêmement tendu. Deux lignes se sont affrontées :

  • plusieurs conseillers municipaux ont proposé avec force de consacrer quelques semaines à rechercher un consensus, en organisant un groupe de travail avec les élus et les associations
  • le maire a refusé cette recherche de consensus et a préféré procéder à un vote à la hussarde.

Résultat : le projet de PLU a été adopté par 19 voix contre 11.

Ce processus est désolant, car il laisse un gout amer à toutes les parties prenantes : les pour qui ne peuvent pas être fiers d'avoir suscité tant d'opposition, les contre qui se désolent de voir Le Vésinet si mal défendu, sans oublier les services d'urbanisme de la ville qui ont beaucoup travaillé et fait de leur mieux.

Après une phase de concertation avec les "Personnes Publiques Associées", une enquête publique sera organisée, probablement en mars ou avril. Il sera important alors de demander des modifications au projet qui seront encore possibles jusqu'au vote définitif du PLU, prévu pour Juillet 2013.

24/01/2013

PLU du Vésinet : rassemblement confirmé le 24/01 à 19h30

Chers amis,

Alors que la municipalité traite les associations de menteurs et de désinformateurs, nous maintenons que le projet actuel de PLU est mauvais pour le Vésinet.

Nous maintenons le rassemblement prévu dans la cour de la mairie le jeudi 24 à 19h30 dans la cour de la mairie.

Les positions des associations résultent d'analyse approfondies, comme en témoignent les deux documents suivants :

  • lettre de Jean-Paul Debeaupuis, Président du Syndicat d'Initiative et de défense du site. Pour l'obtenir, cliquer sur : lettre SiDSV 19 jan 2013
  • analyse critique (suite) : dans lequel le même Syndicat démonte un par un tous les arguments de la municipalité. Pour l'obtenir, cliquer sur : analyse critique suite 20 jan 2013

L'agressivité de la municipalité est stupéfiante. Son entêtement est déraisonnable.

Venez nombreux.

20/01/2013

PLU : plus de 1000 pétitions signées

AEB et les 4 autres associations ont réuni plus de 1000 signatures pour la pétition demandant que le PLU ne soit pas voté en l'état.

Ce chiffre est très important, mais apparemment la municipalité veut passer en force lors du conseil municipal du 24 janvier.

C'est pourquoi il faut encore plus de pétitions. Si vous ne l'avez pas signée, il faut le faire. Vous pouvez la télécharger en cliquant sur : petition PLU 01/2013
Signez la et renvoyez la au siège social de l'association.

15/01/2013

PLU : un projet inacceptable, vote le 24/01

La municipalité a effectué quelques changements à son projet de PLU. Après analyse, ces changements ne changent pas l'opinion des associations : le projet de la mairie est destructeur de la ville parc.

AEB et les quatre autres associations procèdent à une forte campagne d'explications : tracts, stand au marché, panneaux informatifs, copies de lettre, extraits de presse... stand marche 13 jan 12.
Quand on explique aux habitants ce qui se prépare, ils se disent atterrés et découvrent qu'ils ont été désinformés, comme d'ailleurs certains conseillers municipaux.

Il sont très nombreux à signer la pétition.
L'avez vous fait ?

Pour accéder à la pétition, cliquer sur : petition PLU 01/2013


La municipalité prévoit le vote de ce PLU au conseil Municipal du 24 janvier 2013.

10/01/2013

PLU : refus du maire, il faut se mobiliser

AEB continue d'intervenir pour que le projet de PLU évolue. Le projet actuel permet une densification beaucoup trop importante, des divisions de parcelle, un encombrement des rues et des réductions d'espaces verts.

Le maire a refusé les modifications proposées par les quatre associations : AEB, le Syndicat d'initiative et de Défense du Site, AVNR et Sauver le Vésinet. A elles quatre, ces associations représentent des centaines de personnes, et sont les plus compétentes au Vésinet en terme d'urbanisme. Il est donc incroyable que le maire les ignorent et soit aussi autiste et buté.

Pour les convaincre : il faut que les quatre associations fassent remonter un grand nombre de pétitions signées. C'est pourquoi elles se mobilisent. Elles informent les habitants sur la réalité du projet et donnent des explications, par exemple aux marchés du Centre et du rond point de la République. marche 5/01/13 1 marche 5/01/13 2

Si vous n'avez pas encore signé la pétition il est temps de le faire. Pour obtenir la pétition, cliquer sur :petition PLU 01/2013

A renvoyer à AEB : 27 route de la Borde, 78110 Le Vésinet. Vous pouvez également scanner la pétition signée et la renvoyer à contact@aeb-parcimperial.fr
Pour mémoire, vous trouverez les critiques au projet actuel dans le document :PLU critique 121216

19/12/2012

PLU : manifestation à la mairie le jeudi 20 décembre à 19h30

Il est très important pour l'avenir du Vésinet d'obtenir des améliorations au projet actuel de PLU.

C'est pourquoi AEB et trois autres associations appellent les Vésigondins à se rassembler dans la cour de la mairie le jeudi 20 décembre à 19h30.

Il y a un Conseil Municipal ce même jour à 20h30 et il est important que tous les conseillers municipaux se rendent compte du profond mécontentement provoqué par le projet actuel.

Venez nombreux !

PLU du Vésinet : les critiques au projet actuel

AEB a procédé à une analyse approfondie du projet de règlement du PLU (Plan Local d'Urbanisme). Rappelons que le PLU va remplacer le POS et définir les règles de constructibilité de tous les terrains du Vésinet pour les 15 ou 20 ans à venir.

Cette analyse a été effectuée avec 3 autres associations impliquées dans l'urbanisme au Vésinet : le Syndicat d'Initiative et de Défense du Site du Vésinet, Sauver le Vésinet et AVNR.

La conclusion est sans appel : le projet dans sa forme actuelle va autoriser des dégâts irréparables à l'urbanisme du Vésinet.

Les 4 associations ont donc rédigé un document commun résumant les critiques majeures que nous faisons au texte actuel.

Pour accéder à ce document, cliquer sur : PLU critique 121216

Ce document a été transmis au maire du Vésinet. Nous espérons vivement qu'un groupe de travail sera créé avec les associations et la mairie pour apporter des améliorations au texte actuel.

14/12/2012

PLU du Vésinet: Restons mobilisés!

Devant la détermination des associations et de tous habitants opposés au projet, le maire a retiré l’examen du PLU du conseil municipal du 20 décembre 2012 .

A nous de faire en sorte que le nouveau projet soit compatible avec les principes élaborés par les fondateurs du Vésinet pour conjuguer modernité et ville-parc.

La partie d'est pas gagnée! Signez la pétition si vous ne l'avez pas encore fait!

Venez nombreux à la mairie le jeudi 20 décembre à 19h30 pour le conseil municipal!

09/12/2012

PLU du Vésinet : signez la petition

AEB s'est rapproché de 3 autres associations vésigondines qui, comme AEB, pensent que le projet de PLU est mauvais et qu'il faut l'amender:

  • SiDSV : Syndicat d'initiative et de défense du Site du Vésinet
  • Sauver le Vésinet
  • AVNR (Association du Vésinet Nord...)

Les 4 associations ont rédigé un tract commun pour informer les habitants concernés : PLU petition 12/2012

Diffusez largement ce tract autour de vous. En page 2 de ce tract, vous trouverez une pétition. Remplissez la et retournez la à AEB.

Le projet de PLU du Vésinet est mauvais

AEB a étudié le projet de PLU du Vésinet.
D'après les éléments déjà rendus publics à ce jour, AEB estime que ce projet est mauvais.En effet il ne maîtrise pas l'urbanisation et ouvre la voie aux bétonneurs.
De plus la municipalité ne nous a pas encore remis le projet complet de PLU. Les conseillers municipaux non plus ne l'ont pas reçu. C'est totalement incompréhensible car le maire veut faire voter ce projet dans 11 jours : le 20 décembre.
C'est totalement inadapté pour une documents qui va régir l'urbanisation pour les 15 ou 20 ans à venir.
La municipalité a-t-elle peur que les associations puissent étudier le dossier en détail ? Veut elle faire voter les conseiller sans qu'il aient le temps de lire le projet ?

02/11/2012

AEB se positionne vis-à-vis du PLU

L’élaboration du PLU de la ville du Vésinet entre dans sa dernière ligne droite avec sa présentation au Conseil Municipal du 22 novembre puis la consultation des services de l’Etat et des personnes publiques associées.

Le PLU va modeler Le Vésinet pour les années à venir et bien entendu aura des conséquences sur le projet de l’Eco quartier Princesse. Aussi, le Comité Directeur d’AEB a décidé à l’unanimité de s’impliquer dans le suivi de ce PLU dans le but de produire un document de synthèse lors de l’enquête publique prévue en mars 2013.

Un groupe de travail va être constitué. Si vous avez des connaissances sur les sujets d’urbanisme n‘hésitez pas à prendre contact avec nous: contact@aeb-parcimperial.fr ou par courrier au siège de l’association, 27 rue de La Borde, 78110 Le Vésinet.

05/10/2012

AEB interpelle le Président de l'EPFY au sujet du cimetière de l'hôpital

L'EPFY est devenu le propriétaire des terrains de l'hôpital depuis le 28 juin 2012. De plus ils mènent des études depuis 4 ans sur le devenir de ces terrains qui comprennent un cimetière privé dépendant de l'hôpital.

tombes

Ce cimetière a été laissé à l'abandon par l'Etat et on ne comprend pas comment la préfecture a pu laisser tomber ces sépultures où reposent en majorité des soignants qui se sont dévoués pour les autres et des militaires qui ont défendu la France. tombes 2
Quel exemple l'Etat donne t il aux jeunes générations ? Est ce comme cela qu'ils veulent réaliser un projet exemplaire ?

tombes 3

C'est une honte qui ne doit pas durer.

AEB n'a jamais eu de réponse depuis 4 ans que nous posons la question du cimetière.

C'est pourquoi le Président d'AEB a écrit au Président de l'EPFY pour l'interpeller. Nous attendons la réponse avec impatience.
D'autant plus que la municipalité du Vésinet ne semble avoir donné aucune directive dans le cahier des charges de l'aménageur pour la restauration du cimetière.

27/09/2012

ZAC Parc Princesse : la sélection des aménageurs s'engage sur une base juridique contestable

La municipalité doit choisir un aménageur pour les terrains de l'hôpital. L'aménageur procédera aux aménagements collectifs (voirie, réseaux,…) puis vendra des terrains à des promoteurs et des bailleurs sociaux pour qu'ils réalisent la trentaine d'immeubles correspondant aux 400 logements.

Les principales étapes du processus de choix de l'aménageur sont les suivants :

  • Un appel à candidature a été lancé en juin 2012 sous forme d'un "avis de marché".
  • Les candidats se sont fait connaître auprès de la mairie avant le 2 juillet 2012. Ils devaient remplir des "critères de sélection" des candidatures décrits dans l'avis de marché pour passer à l'étape suivante.
  • Les candidats sélectionnés au nombre de onze se sont vu remettre un règlement de consultation et surtout le cahier des charges de l’opération. Ils ont jusqu’au 15 octobre 2012 pour formuler leurs propositions d’aménagement sous forme d’« offre initiale ».
  • Les différents projets seront évalués en fonction de "critères d'attribution" également décrits dans l'avis de marché.
  • Un ou plusieurs candidats sont retenus pour des discussions approfondies à l'issue desquelles l’un d’entre eux sera sélectionné. Un traité de concession sera alors signé (prévu pour le 1er trimestre 2013).

Vu l'importance de l'avis de marché pour la validité de la procédure de sélection de l’aménageur, AEB l'a fait analyser par plusieurs juristes spécialisés en droit public. Leur avis sont parfaitement concordants : au regard du droit français et du droit communautaire cet avis de marché présente des vices rédhibitoires. Sans entrer dans le détail des aspects juridiques, on peut citer les points suivants :

  • Les critères de sélection et d'attribution sont bien trop flous et ne permettront pas de justifier un choix sur une base rationnelle et objective.
  • Ces deux séries de critères sont quasiment identiques alors qu’ils être devraient être différents. Il est aisé de comprendre que les critères de sélection (appliqués aux candidatures) doivent donner une grande importance au sérieux, à l’expérience et à la solidité des candidats. Tandis que les critères d'attribution qui s’appliquent aux offres doivent cibler autre chose, à savoir la valeur intrinsèque du projet proposé.
  • Le projet urbanistique et paysager ne pèse que pour 10% dans les critères d'attribution. La faiblesse de cette pondération fera que les meilleurs projets pour le Vésinet risquent d'être éliminés, faussant ainsi le jeu de la concurrence.
  • Les critères d’attribution ne comportent pas d’appréciation sur les d'engagements précis des candidats quant à la réalisation de leur projet : ainsi aucun critère ou sous-critère ne permet de valoriser le respect des délais, le niveau des pénalités, éventuelles ils n'instituent pas de mécanisme précis de contrôle et de suivi du projet par la mairie.

L’un des juristes consulté nous a clairement affirmé : « cet avis de marché entretient une confusion entre les critères de sélection des candidatures et les critères d’attribution du contrat. Or les règles du droit communautaire applicables aux concessions d’aménagement imposent que ces deux opérations soient distinctes et relèvent de critères adaptés. En l’espèce, les critères de jugement des offres ne permettront pas de choisir l’aménageur en fonction de la valeur intrinsèque de son projet. Mais il y a davantage sur le terrain de l’opportunité : aucun critère ne vient sanctionner le niveau des engagements pris par l’aménageur et, a fortiori, les mécanismes du contrôle de ces engagements. Aussi, la municipalité sera-t-elle démunie lorsqu’elle tentera de négocier avec l’aménageur pressenti ses engagements et leurs pénalités associées…puisque la mise en concurrence n’aura pas été effectuée sur ces bases. Ajoutons pour conclure que les critères d’attribution ne sont pas modifiables pendant la procédure. La municipalité devra donc faire un choix entre la sécurité juridique et la protection des intérêts du concédant (ici la ville) ».

Conclusions

Au vu des éléments dont nous disposons et que nous avons fait analyser par plusieurs juristes indépendants, il s'avère que :

  • L'avis de marché est mal bâti, il n'offre pas la garantie d’une sélection objective du meilleur projet pour le Vésinet et n'organise pas un processus de contrôle rigoureux assorti de pénalités adaptées
  • L'avis de marché comporte de nombreuses irrégularités et peut être source de multiples contentieux. En conséquence tout candidat éliminé sera tenté et sans doute fondé à déposer une requête auprès du tribunal administratif, avec une forte probabilité de succès, retardant et compliquant encore davantage le déroulement du projet.

23/08/2012

ZAC : la charte de quartier durable est disponible.

La charte de quartier durable pour la ZAC du Parc Princesse est disponible. Elle contient les prescriptions que les aménageurs devront respecter dans différents domaines :

  • insertion du quartier dans son environnement
  • prescriptions architecturales
  • qualité des espaces extérieurs
  • biodiversité
  • gestion de l'eau
  • gestion de l'énergie
  • gestion des déchets
  • mobilité et déplacements
  • vie sociale
  • chantier propre
  • gouvernance, concertation et suivi du projet.


Les candidats aménageurs devront inscrire leur projet dans le cadre cette charte et même aller au delà s'ils veulent être retenu lors de l'appel d'offre.

Afin de consulter la charte de quartier durable : cliquer sur : ZAC Charte quartier durable 26 07 12

30/06/2012

L'EPFY achète les terrains de l'hôpital

Lors du conseil municipal du 28 juin le maire du Vésinet (Philippe Bastard de Crisnay) et l'adjoint à 'urbanisme (Jean-Pierre Fiquet) ont indiqué que le projet du Parc Princesse avait franchi une étape importante :

  • l'Etat a signé la vente des terrains de l'hôpital au bénéfice de l'EPFY le 28 juin 2012.

Rappelons que ces terrains contiennent le bâtiment A actuellement utilisé par l'IRSN.
D'après la municipalité, l'Etat a indiqué qu'il consacrera environ 60 % du fruit de la vente du terrain au coût du déménagement de ce bâtiment A, soit environ 7 M €.
Nous verrons si cette promesse sera tenue.
Ce déménagement n'aurait pas lieu avant 2015. L'Etat avait d'abord parlé de 2013, puis de 2014, maintenant de 2015....

Le calendrier du choix de l'aménégeur se précise

Lors de la réunion publique du 27 juin 2012, JP Fiquet (Adjoint à l'Urbanisme) à précisé la calendrier prévu pour le choix de l'aménageur :

  • début juillet 2012 : communication du cahier des charges et de la charte aux candidats aménageurs
  • septembre 2012 : remise des propositions par les candidats
  • octobre 2012 - janvier 2013 : discussions avec les candidats
  • janvier 2013 : choix de l'aménageur
  • mars 2013 : signature du contrat de concession

Ensuite, en 2014 études et permis de construire, puis en 2015 début des travaux.

AEB dépose un recours contentieux à l'encontre de la création de la ZAC Parc Princesse

AEB n'a pas reçu de réponse satisfaisante à son recours gracieux auprès des autorités municipales concernant la création de la ZAC Parc Princesse.

Etant donné le refus de la mairie de prendre en compte les demandes qu'elle a formulées, AEB a déposé un recours contentieux auprès du Tribunal Administratif de Versailles. C'est une démarche très importante puisque cette création de la ZAC est l'acte fondateur pour lancer l'opération d'aménagement.

Il s'agit du troisième recours déposé par AEB.

11/04/2012

Croissy présente son projet de piste cyclable rue de l'Ecluse

La ville de Croissy a présenté le mardi 10 avril aux riverains de la rue de l'Ecluse un projet de création de pistes cyclables sur cette voie. D'une durée estimée à 4 mois, les travaux devraient débuter en mai/juin 2012.

Côté Croissy, la piste est dite en "site propre", c'est-à-dire séparée physiquement de la circulation automobile. Côté Le Vésinet, la piste est dite en "site partagé", différenciée de la circulation automobile par des marquage au sol, et constituée pour partie par la banquette herbée le long du mur de l'hôpital. Ceci implique qu'aucune ouverture ne sera pratiquée dans ce mur. Les deux pistes rejoignent au rond-point Ecluse/Chemin de Ronde les pistes cyclables en place (Maupassant & Chemin de Ronde)

Le stationnement des véhicules suivra le dispositif en place Chemin de Ronde, l'alternance de groupe de 2 ,à 4 véhicules limitant la vitesse de circulation. A cet égard, toutes dispositions complémentaires seront prises, telles que, par exemple, mise en "zone 30" totale ou partielle, "coussins berlinois". Le "stationnement-minute" pour la crèche Princesse restera en place.

La mise en place d'un feu tricolore à l'angle rue de l’Écluse/Route de Croissy(Avenue de St Germain) n'a pas été étudiée. Cette option, qui nécessiterait une étude fine en collaboration avec le département, n'a manifestement pas les faveurs des présentateurs.

La mise en sens unique de la rue de l’Écluse dans sa partie supérieure (entre la rue de Verdun et la route de Croissy(Avenue de St Germain) doit être étudiée avec la municipalité du Vésinet.

Sur l'impact du chantier "Eco-Quartier", les présentateurs ont renouvelé les assurances formelles données par M. le maire de Croissy qu'aucun camion ne transitera par la rue de l’Écluse.

25/11/2011

Les ateliers participatifs : utiles, mais,...

La municipalité organise 3 réunions d'échange appelés "ateliers participatifs" avec les habitants les 9 novembre, 21 novembre et 5 décembre. Ces ateliers sont utiles : ils permettent de faire remonter les problèmes posés par le projet. Ils sont de plus l'occasion d'émettre des avis et de faire des recommandations, ce qui devrait permettre d'améliorer le projet sur ses aspects techniques.

Mais jusqu'à présent les organisateurs (la cabinet H4, la municipalité) n'ont pas pris en compte ou n'ont pas apporté de solutions aux problèmes les plus importants : nombre excessif de logements, circulation sous estimée, non départ probable du bâtiment A, pas de transparence financière, pas de publication des études, destruction des arbres remarquables,...

Une présentation importante a été mise en ligne sur le site de la mairie après le premier atelier. Elle apporte plusieurs informations nouvelles et donne des exemples de l'architecture possible pour ce nouveau quartier.

Pour accéder à cette présentation, cliquer sur : présentation mairie ZAC atelier participatif 1

On peut noter en particulier les points suivants :

  • page 9 : un plan masse type
  • page 12 : certaines informations financières. Prix d'achat du terrain : 13 M€. Contribution du projet aux équipements : 2,270 M€, ce qui parait très modeste.
  • page 13 : un COS annoncé à 0,30 parce qu'il est calculé sur 11,5ha. Mais cette superficie comprend les voiries, le gymnase, la pelouse, etc. La superficie des parcelles qui seront bâties sera plus près de 5 ha. Donc le COS sera de 0,6, sans compter les commerces et activités !
  • page 48: suppression du stationnement rue de l'Ecluse et élargissement de la voie. Ceci va accélérer la circulation, créer un vrai risque d'accident alors que le stationnement alterné a été introduit à la demande des riverains pour ralentir cette circulation. De plus cela va supprimer des places de stationnement qui seront indispensables avec le nouveau quartier.

23/10/2011

La municipalité arrête la concertatuion officielle sur la création de la ZAC !

C'est un véritable déni de démocratie. En effet la municipalité a arrêté la concertation officielle sur la création de la ZAC le 15 octobre.
Alors que la même municipalité déclare que le véritable travail sur le projet ne fait que commencer et qu'elle appelle les habitants à participer aux ateliers thématiques organisés le 9 novembre.

AEB désapprouve formellement ces méthodes de travail. C'est pourquoi AEB a déposé des remarques officielles le 14 octobre démontrantque cette concertation officielle avait été factice.

Pour obtenir les remarques d'AEB, cliquer sur : Creation ZAC 2011 : remarques AEB

10/10/2011

Les terrains de l'hôpital seront achetés 13 millions d'euros

Durant le Conseil Municipal du 6 octobre 2011, la municipalité a fait lecture d'une lettre du sous préfet indiquant que l'Etat vendrait les 17 ha du parc de l'hôpital à l'EPFY pour la somme de 13 millions d'euros.

Ceci appelle de nombreuses remarques.

Tout d'abord, rappelons que ces 17 ha sont en grande partie inconstructibles. Après déduction des parties non constructibles (arboretum, cimetière, pelouse) et des voiries, la surface constructible sera plus près de 7 ou 8 ha. Aucun chiffre n'a été communiqué par la municipalité.

Ensuite, ces terrains sont encombrés de bâtiments de l'INSERM. Le coût de destruction de ces bâtiments et de remédiation des terrains est inconnu. Il n'est pas précisé qui devra les prendre en charge. De même le coût de dépollution pour le bâtiment A est inconnu. Le coût de réhabilitation du cimetière est également passé sous silence. Il est donc probable que tous ces coûts seront pris en charge par le projet, réduisant d'autant la capacité à financer des équipements publics.

Par ailleurs, dans le premier projet, où on construisait 600 logements dont 420 privés (hors logement social), l'Etat devait vendre le terrain pour 15 millions d'euros.

Dans le nouveau projet, on construit 400 logements dont 260 privés (hors logement social). Le nombre de logements privés a baissé de 38% mais le prix de vente n'a baissé que de 13%.

Or seuls les logements privés sont profitables et permettent de financer des équipements publics. On voit que ce nouveau prix est très défavorable au financement des équipements publics.

Dans la même lettre on apprend que l'AMO (le cabinet H4) a jugé ce prix tout à fait acceptable pour le projet d'écoquartier. On ne peut qu'être étonné de cette prise de position car le projet n'est pas encore sérieusement défini ni discuté avec les habitants.

Le plan de masse du projet qui démontre la destruction du parc dans toute la partie Sud

Lors de la réunion publique du 29 septembre 2011, le consultant H4, choisi comme AMO (Assistant à Maître d'Ouvrage), a déclaré que le plan de masse du projet existe et qu'il a été discuté avec les habitants.

Ce plan existe mais il n'a pas été discuté avec les habitants. C'est pourquoi nous publions ici :

plan masse ZAC 2011

On distingue clairement les 26 ou 28 immeubles d'habitation, les 2 immeubles d'activités, l'immeuble d'équipement, les commerces et le gymnase. En tout une trentaine d'immeubles comme AEB l'avait prévu.

Plus grave, quand on regarde ce plan avec attention, on constate que tous les arbres de la partie Sud vont être détruits, ainsi que le long de la rue de l'Ecluse à proximité de la crèche et des commerces.

Ce plan a été révisé pour tenir compte du maintien de l'IRSN bien visible dans la partie Sud Est. Astucieusement les auteurs ont enlevé le Bâtiment A qui restera probablement sur le site.
Il est très étonnant que ce plan n'ait pas été montré aux habitants lors de la réunion publique du 29 septembre, car c'est un élément capital d'information.

De la même manière le plan de circulation, qui est également un élément capital, a été caché aux habitants le 29 septembre. Le voici :

circulation ZAC 2011

04/10/2011

La municipalité a choisi le cabient H4 comme AMO

La municipalité a choisi le cabinet H4 comme AMO, c'est à dire Assistant à Maître d'Ouvrage, le 22 Juin 2011. Ceci n'a été communiqué aux habitants que le 29 septembre.

Le Maître d'Ouvrage est la municipalité du Vésinet. Elle a souhaité s'adjoindre les conseils d'un cabinet spécialisé pour l'assister dans les prochains mois : H4.

Les principales missions de H4 seront les suivantes :

1) continuer la concertation avec la population, synthétiser les études, procéder à une analyse financière précise de toutes les options du projet

2) réaliser le dossier de création de la ZAC

3) Rédiger le cahier des charges de l'aménageur et organiser la consultation aménageur

Il s'agit de missions capitales pour la suite du projet.

Quelques informations sur H4 : - c'est une filiale à 100% d'EDF - elle a été créée il y a une vingtaine d'années - elle emploie une vingtaine de personnes - elle s'occupe de projets de réhabilitation et/ou d'aménagement de site - elle conseille des villes sur leur projets de développement durable

- page 2 de 3 -